Comment diminuer les allergènes chez soi ? - EcoBuddhism
diminuer les allergènes chez soi

Comment diminuer les allergènes chez soi ?

Aujourd’hui en France, plus de 30% de la population est allergique à quelque chose. Classée 4e maladie mondiale par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Il est estimé que l’allergie touchera plus de 50% de la population d’ici 20 ans.

Des chiffres qui ne cessent d’augmenter pour une population toujours plus sensible à son environnement.

Dans cet article, nous faisons un tour d’horizon complet de l’allergie, comment elle fonctionne, ses causes et certaines solutions efficaces afin de réduire les allergènes présents dans votre habitat.

L’allergie, c’est quoi ?

Si, depuis les dernières décennies, les chiffres des personnes présentant une ou plusieurs allergies sont en constante augmentation, il est important de comprendre comment cela fonctionne dans notre organisme, pourquoi certaines personnes sont plus concernées que d’autres et quelles sont les substances les plus allergènes.

Le mécanisme de l’allergie

Lorsqu’un corps étranger comme un virus, un parasite ou une bactérie entre dans notre organisme, notre système immunitaire le reconnaît et produit des molécules afin de le détruire.

Mais dans le cas de l’allergie, le système immunitaire va subir un dérèglement et se montrer intolérant au corps étranger à priori sans aucun danger qui est entré en contact avec l’organisme.

Et ce, que ce soit par ingestion, inhalation ou contact cutané. Ce corps étranger est alors appelé l’allergène.

C’est alors qu’apparaissent les signes distinctifs de l’allergie, à savoir :

  • une réaction cutanée : démangeaisons, rougeurs, urticaire, eczéma, etc.
  • une réaction respiratoire : toux, respiration sifflante, voix rauque, asthme, etc.
  • un trouble digestif : vomissement, diarrhées, constipation, etc.

La réaction allergique est généralement due à une prédisposition génétique ou à une forte exposition à l’allergène en question. Aussi, bien que les allergies soient plus fréquentes chez les enfants, elle peut survenir à tout âge.

Pourquoi certaines personnes sont plus sujettes à une allergie que d’autres ?

Lorsqu’une personne est atteinte d’allergie, de nombreux facteurs entrent en compte. Tout d’abord, le système immunitaire de chacun réagit de manière différente face aux éléments extérieurs et, dans le cas de la personne allergique, il ne produira pas les anticorps adaptés, mais bien un autre type, ceux-ci provoquent la réaction allergique.

Le facteur génétique entre également en jeux. En effet, il existe une prédisposition héréditaire à la transmission de l’allergie qui peut se transmettre d’une génération à l’autre, mais aussi en sauter une.

Une étude réalisée par le service de pneumologie d’un hôpital tunisien sur 277 familles a démontré qu’il existe bien une transmission de l’allergie au niveau familial.

Aussi, certains facteurs environnementaux aggravants doivent être pris en compte, et les personnes exposées aux substances suivantes ont plus de risques de déclencher des réactions allergiques :

Les polluants domestiques comme le tabac, qui favorise l’apparition d’allergie respiratoire comme le montre cette étude réalisée sur 10 ans au service de pneumologie de l’HMPIT (Hôpital Militaire Principal d’Instruction de Tunis). Le dioxyde d’azote, qui peut provenir des radiateurs à gaz, des cuisinières ou des chauffe-eau, ainsi que certains produits d’entretien en spray peuvent aussi être des facteurs aggravants d’allergies.

Les polluants atmosphériques, surtout présents en milieu urbain, comme la pollution industrielle ou le trafic routier ont de nombreux effets sur l’asthme et sur les allergies respiratoires.

Quelles sont les substances les plus allergènes ?

Il y a des substances qui sont plus allergènes que d’autres et contre lesquelles le système immunitaire sera plus souvent intolérant. Notamment, on peut compter celles qui suivent :

Les acariens

L’allergie aux acariens touche plus de 30% de la population française. Ceux-ci ne sont pas dangereux, mais provoquent des symptômes relativement désagréables. Ce sont les déjections des acariens présentent dans l’air que nous respirons qui provoquent la réaction. Ils sont généralement présents à l’intérieur de la maison, mais peuvent l’être dans les lieux publics ou dans les transports en commun.

Pour réaliser un spray anti acariens aux huiles essentielles il vous faudra :

  • 30 gouttes d’he de lemongrass
  • 60 gouttes d’he de lavande vraie
  • 75 gouttes d’he de citron
  • 30 gouttes d’he de géranium rosat
  • 30ml de base neutre pour le bain
  • 100ml d’eau distillée

Mélangez le tout dans un pulvérisateur et vaporisez vos pièces, vos canapés et votre literie. Source : le guide Terre Vivante des huiles Essentielles.

Le pollen

L’allergie dite pollinique, aussi appelée rhume des foins, est une réaction à un ou plusieurs types de pollens présents dans l’air. Elle peut être déclenchée par le pollen des arbres, des graminées ou des herbes.

Cette allergie est dite saisonnière et survient au cours du printemps et de l’été, lorsque le vent et les insectes pollinisent les plantes. Elle touche environ 20 % des Français.

Les poils d’animaux

Dans le cas des poils d’animaux, et plus généralement des chiens, chats, lapins et chevaux, l’allergie n’est pas directement provoquée par les poils, mais par certaines molécules se trouvant dessus. L’allergie aux poils d’animaux touche 3% des Français.

Les moisissures

Contrairement au pollen, l’allergie aux moisissures survient généralement l’hiver. En effet, pendant les mois les plus froids, le manque d’aération et la hausse de la température intérieure des lieux fermés favorisent l’apparition de l’humidité et des moisissures, entraînant ainsi des réactions allergiques.

Certains aliments

Les allergies alimentaires touchent plus de 10% de la population française. C’est une des allergies les plus graves et mêmes mortelles, mais pour laquelle il n’existe aucun traitement.

Ainsi, la seule solution reste de bannir le ou les aliments en cause du régime alimentaire. L’allergie alimentaire apparaît généralement dès l’enfance, mais peut également survenir chez l’adulte, du jour au lendemain. Les aliments majoritairement responsables sont les œufs, les fruits à coques, le lait, les fruits de mer et les céréales.

Les solutions pour réduire les allergènes chez soi

réduire les allergènes

La majorité des allergènes sont présents à l’intérieur de nos propres maisons. Bien qu’il existe des solutions médicamenteuses ou naturelles pour venir à bout ou pour soulager nos allergies, nous allons vous présenter une liste de moyens simples et efficaces afin de réduire la présence d’allergènes domestiques.

Changer et laver son linge de lit régulièrement

Les matelas et les draps contiennent une quantité considérable de petits insectes et d’acariens. Il est donc conseillé de changer ses draps une fois par semaine et de laver ses couvertures, jetées de lits et autres couettes tous les mois.

Une étude affirme que les acariens et les allergènes seront totalement tués en ajoutant des huiles essentielles au moment du lavage.

Nettoyer de manière régulière

À l’aide d’un chiffon humide, qui évitera de répandre poussière et acariens, et d’un produit ménager antibactérien et antifongique, nettoyez et époussetez plusieurs fois par semaine vos meubles, bibelots et autres objets décoratifs.

Cela permettra d’éliminer un maximum d’acariens, de bactéries et préviendra l’apparition de champignons et autres moisissures.

Fabriquer un spray assainissant avec ce mélange antiallergique :

  • 3 gouttes d’he de camomille romaine
  • 2 gouttes d’he de lemongrass

Diffusez via votre diffuseur d’huiles essentielles à raison de 15 minutes par heure durant toute la période où les allergies vous guettent. Source : le guide Terre Vivante des huiles Essentielles.

Limiter les sources d’acariens

Si vous ou l’un des membres de votre famille est allergique aux acariens, alors il est nécessaire de limiter les sources de ceux-ci.

Par conséquent, outre le lavage des draps de lits et coussins, il est conseillé de limiter le nombre de ces derniers, mais aussi de préférer des fauteuils et chaises en cuir ou simili, plutôt que des modèles en tissus.

Et pour les enfants, limitez au maximum le nombre de peluches, véritables nids d’acariens.

Aspirer

Passer l’aspirateur au minimum deux fois par semaine va réduire les allergènes présents chez vous, mais certaines astuces rendent ce geste encore plus efficace.

Par exemple, il est conseillé d’insister sous le lit et sous les meubles, là où la poussière a tendance à s’accumuler, nettoyer avec la fonction vapeur les tapis et les moquettes, mais aussi les rideaux.

Bien vivre avec son animal de compagnie

Le fait qu’un membre de la famille soit allergique aux poils d’animaux, et plus particulièrement à ceux des chiens et des chats, ne signifie pas nécessairement que la cohabitation est impossible.

Néanmoins, c’est bien sûr à condition de prendre quelques mesures préventives.

Si l’animal a accès à votre intérieur, attribuez-lui un endroit précis où il pourra se coucher et interdisez-lui d’entrer dans les chambres et les salles de bains.

Donnez-lui aussi un bain deux fois par semaine. Cette étude effectuée sur les chiens affirme que laver ceux-ci deux fois par semaine réduit d’au moins 85% ses allergènes.

Fermer les fenêtres l’été et les ouvrir en hiver

Au printemps et en été, lorsque le pollen est à son apogée, essayez de garder les fenêtres et les portes de votre maison fermées afin d’éviter au maximum que les allergènes pénètrent à l’intérieur.

Au contraire, en hiver, pensez à aérer une à deux fois par jour afin de renouveler l’air et d’éviter l’apparition de moisissures dues à l’humidité.

Conclusion

Les allergies et leurs effets indésirables peuvent avoir un impact important sur le quotidien et sur la santé de manière générale. Elles ne sont pas à prendre à la légère et des solutions existent pour atténuer les réactions. N’hésitez pas à appliquer nos conseils et à consulter un spécialiste, car à l’heure actuelle, par désensibilisation, méthode de médecine parallèle ou solution naturelle, des traitements sont disponibles pour soulager le quotidien de la personne allergique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page