Les voitures Tesla sont t-elles vraiment écologiques ? - EcoBuddhism
voitures tesla ecologiques

Les voitures Tesla sont t-elles vraiment écologiques ?

Tesla semble dominer l’actualité de l’automobile depuis maintenant plusieurs années.

La firme est très vite apparue comme ce qui sauverait et renouvellerait une industrie automobile dépassée.

Malgré les quelques dérapages de son PDG Elon Musk (déclarations maladroites et interventions TV remarquées), la compagnie de voitures électriques a réussi à donner envie de posséder des voitures électriques, ces dernières sont plus que jamais tendance et font office de solide concurrence aux modèles plus classiques.

Mais est-ce vraiment une révolution verte qui se dessine dans le marché automobile ? Tesla est elle vraiment un modèle de voiture exempte d’émissions ?

Analysons le cycle d’une Teslan, en commençant par le début : la fabrication.

La fabrication d’une Tesla

Toutes les voitures ont un socle commun, elles nécessitent l’extraction de matières premières pour la transformation et la fabrication.

En conséquence, chaque voiture classique ou électrique génère un impact environnemental avant même d’avoir goûté l’asphalte.

Selon une étude conduite sur deux ans et menée par l’Union of Concerned Scientists sur le cycle de vie des véhicules électriques, cependant, cet impact est généralement plus lourd de 68% chez les véhicules électriques à longue portée comme Tesla.

Cela est dû en partie au processus d’extraction des métaux rares qui sont essentiels pour les fameuses batterie au lithium-ion de Tesla que l’on peut trouver dans les phares de la voiture et dans le panneau de bord.

Le processus actuel de recherche et d’extraction des matériaux rares peut très, très mauvais. Souvent, ces métaux rares proviennent de Chine, plus particulièrement de la mine de Jiangxi en Chine, qui creuse massivement des trous de deux mètres dans le sol et les recouvre de produits chimiques toxiques dans l’optique d’obtenir d’infimes quantité de terre rare.

Au total, environ 0,2% de ce qui est extracté du sol est utilisé, et les autres 99,8% contaminées sont simplement rejetées dans l’environnement.

Les compagnies minières utilisent des équipements à haute intensité énergétique alimentés au charbon ou au gaz pour extraire avec plus ou moins de succès des matériaux entraînant des niveaux élevés d’émissions de gaz à effet de serre.

Donc, quand on regarde de plus près la fabrication des voitures Tesla, ce n’est pas quelque chose qui commence dans la “Gigafactory” souvent vantée par Tesla.

Les métaux utilisés pour créer le design épuré de Tesla prennent plutôt racine dans une extraction au processus écologiquement catastrophique quelque part à l’autre bout du monde.

En résumé, le processus de fabrication d’une voiture Tesla est polluant en termes d’émissions et possède un coût environnemental certain, plus élevé qu’une voiture conventionnelle.

Une fois la Tesla sur la route, tout change

émissions voitures tesla

Heureusement, cela change rapidement une fois que la voiture démarre.

Dans la même étude de 2015 sur les voitures électriques, l’Union of Concerned Scientists a constaté que les voitures à batterie compensent leur coût environnemental élevé à la fabrication après seulement dix-huit mois d’utilisation.

Cependant, cela diffère beaucoup selon l’endroit où vous vivez car les voitures électriques ont toujours des émissions, il serait faux de dire que rien de sort de leurs tuyaux d’échappement.

L’impact environnemental d’un Tesla dépend du type de réseau auquel vous la rechargez.

Si ses batteries dépendent de sources d’énergie “sales”, la voiture aura probablement une équivalence inférieure en kilomètres par galon, cela dépend donc de l’efficacité énergétique de la région dans laquelle vous vous situez.

Dans certaines régions comme la Californie, où il y a beaucoup plus d’énergies renouvelables, l’utilisation d’une Tesla pourrait équivaloir à quelque chose comme 37 km par litre.

Dans l’ensemble, à la fin de leur vie, les voitures à essence traditionnelles ont presque deux fois plus de quantité d’émissions par rapport à un véhicule électrique comme Tesla, bien que tout cela dépende encore une fois du réseau électrique sur lequel vous rechargez votre voiture.

La gestion des déchets par Tesla

Enfin, en ce qui concerne les déchets de ses opérations, Tesla réussit bien à réutiliser les matériaux usés.

Le directeur technique de Tesla, JB Straubel, a déclaré aux actionnaires qu’ils recyclent et recycleront toutes leurs cellules, batteries et modules usagés.

Mais les informations sur leur processus de recyclage semblent difficiles à obtenir.

Selon le site web de Tesla, ils recycleraient environ 10% de leurs batterie eux même et auraient recours à une tierce partie pour recycler 60 autres pourcents.

Ce qui nous laisse croire qu’ils recyclent au total un bon 70% de leurs composants usagés, ce qui est un pilier essentiel pour l’objectif de Tesla de réduire au maximum ses déchets.

En faisant cela, Tesla réduit non seulement son impact sur l’environnement mais aussi ses coûts de fabrication par l’utilisation de matières premières déjà existantes.

En conclusion

Les voitures électriques Tesla sont, pour la plupart, plus efficaces sur le plan énergétique et meilleures pour l’environnement que les voitures traditionnelles.

Tesla a défié une industrie automobile stagnante en poussant les voitures à batterie à se généraliser comme une alternative viable aux voitures conventionnelles.

Malgré tout, leur approche est écologiquement limitée.

Acheter une nouvelle voiture aura toujours un coût énergétique plus fort que de garder celle que vous avez déjà et le fait d’acheter une voiture électrique à une grande entreprise n’est sans doute pas la solution au changement climatique, bien qu’une voiture électrique puisse réduire votre empreinte carbone individuelle.

Alors, devriez-vous aller acheter un Tesla maintenant pour sauver la planète ? Probablement pas.”

Les voitures électriques ont un rôle à jouer dans le mouvement climatique, mais elles doivent être jumelées avec d’autres actions afin de créer un changement environnemental durable et viable.

Source : https://slate.com/technology/2013/09/how-green-is-a-tesla-electric-cars-environmental-impact-depends-on-where-you-live.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page