Le Green New Deal : pourquoi nous en avons besoin ? - EcoBuddhism
green deal

Le Green New Deal : pourquoi nous en avons besoin ?

Une des plus grandes menaces que connaît le monde entier à l’heure actuelle est un mélange de dégradation environnementale, d’inégalité sociale et de changement climatique.

Pour répondre à ce problème qui nous concerne tous, il y a une idée qui déchaîne les passions depuis une dizaine d’années, qui est aujourd’hui de plus en plus présente dans la politique internationale et qui prend racine de l’autre côté de l’Atlantique : le Green New Deal américain.

Une révolution écologique qui mêle aussi l’économie, la politique et la vision sociale. Cette idée est d’ailleurs reprise et défendue par l’Union européenne, avec le même objectif principal, celui de défendre et de sauver la planète.

Pour mieux comprendre, nous vous disons tout sur l’origine de ce pari ambitieux, sur l’état actuel des choses des deux côtés de l’Atlantique et pourquoi nous en avons besoin maintenant.

Les origines du Green New Deal

Pour comprendre ce qu’est le Green New Deal, avant même de mentionner ses objectifs et ses grandes idées, il faut remonter en janvier 2007, lorsque Thomas Friedman, journaliste américain et triple lauréat du Prix Pulitzer, utilise pour la première fois le terme Green New Deal dans une chronique publiée dans le New York Times.

Il y exprime son envie de redonner aux États-Unis une nouvelle dynamique, d’en finir avec la dépendance au pétrole et appelle les Américains à se tourner vers le renouvelable. En employant le terme de Green New Deal, il fait référence de manière évidente au New Deal et ses mesures sociales et industrielles misent en place par le président États-Unis de 1933 à 1945, Franklin D. Roosevelt, en réponse à la grande dépression que vivait le pays depuis 1929.

Une année plus tard, ce sera Barack Obama qui va intégrer le Green New Deal à son programme présidentiel en appelant les Américains à agir pour protéger l’environnement en créant entre autres de nouvelles énergies renouvelables et plus propres. Au même moment au Royaume-Uni, le groupe environnemental et économique Green New Deal Group publie un rapport qui vise et dénonce le réchauffement climatique, le pic pétrolier ainsi que la crise financière.

Le concept va ensuite s’élargir en 2009, lorsque l’Organisation des Nations Unies (ONU) rédige un rapport appuyant un New Deal à échelle mondiale cette fois-ci et qui permettrait de stimuler l’économie en créant des emplois dans les industries et les énergies renouvelables tout en ralentissant le réchauffement climatique.

Concept général

Le Green New Deal est un projet pour le peu ambitieux, qui tend à changer de manière radicale l’économie des États-Unis afin de lutter contre le changement et le réchauffement climatique, tout en combattant l’inégalité des classes, ainsi qu’en créant de l’emploi.

Le Green New Deal aujourd’hui aux États-Unis

Depuis 2018 aux États-Unis, le Green New Deal est repris par la partie écologiste des démocrates. Le 7 février 2019, la représentante Alexandria Ocasio-Cortez et le sénateur Ed Markey ont présenté le Green New Deal dans un dossier de 14 pages au Congrès, en proposant des changements importants aux principes qui guident le gouvernement du pays.

Le Green New Deal énonce de grands principes de base présentés comme des projets de loi. Parmi les très nombreuses mesures qui ont alors étés proposées, on retrouve les mesures environnementales suivantes :

  • 100% d’énergies renouvelables en ce qui concerne l’électricité et les transports d’ici 2030.
  • 0 émission de CO² nette pour tout le pays d’ici 2050.
  • Mise en place d’un programme d’isolation thermique important pour les logements.
  • Élimination totale des émissions des transports grâce à des transports en commun propres et modernes ainsi que des véhicules particuliers à zéro émission.
  • Restauration des prairies, des forêts, des sols et de tout autre écosystème endommagé.
  • Parvenir à une agriculture durable pour améliorer la qualité des aliments, des sols et pour réduire les gaz à effet de serre.

Et les mesures politiques à très grande portée suivantes :

  • Mise en place de subventions en faveur des entreprises qui travaillent dans le sens du Green New Deal.
  • Création de 20 millions d’emplois en faveur du climat.
    Investissement public à hauteur de 16 milliards de dollars, somme comparable à celle du New Deal.
  • Création d’un système de santé universel, accès à l’eau potable garanti et sécurité économique pour les citoyens.
  • Protection renforcée des terres publiques contre les activités industrielles et minières.

Le green deal aujourd’hui en Europe

Le 11 décembre 2019, le Green Deal ou « Pacte Vert pour l’Europe » a été présenté par la Commission Européenne. Ce pacte a été défini comme étant une feuille de route et une marche à suivre afin que les défis environnementaux et climatiques se transforment en opportunités pour de nombreux domaines d’actions.

L’objectif du Green Deal est de faire en sorte que d’ici 2050, l’Europe devienne le premier continent climatiquement neutre tout en améliorant la qualité de vie ainsi que la santé de ses citoyens, en préservant l’environnement, ainsi qu’en encourageant l’économie et en la rendant plus durable. Le pacte vert se base sur 3 principaux axes d’action :

  • 0 pollution
  • Une énergie fiable et abordable
  • Des transports intelligents et des aliments de qualités

Parmi les actions présentées et qui composent le Pacte Vert pour l’Europe, on retrouve les suivantes :

  • La promotion de l’utilisation de manière efficace des ressources, en privilégiant une économie circulaire et propre.
  • La restauration de la biodiversité.
  • La réduction de la pollution.
  • L’investissement dans des technologies qui respectent l’environnement.
  • Le soutien de l’innovation industrielle.
  • Miser sur des moyens de transports en commun et des véhicules privés plus sains et plus abordables.
  • Décarboner le secteur de l’énergie.
  • Améliorer les normes environnementales en travaillant avec des partenaires internationaux.
  • Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.

Pourquoi avons-nous tant besoin d’un Green New Deal ?

Lorsque Franklin D. Roosevelt a mis en place le New Deal, les États-Unis vivaient une des pires crises financières de l’histoire : le chômage battait des records et les entreprises faisaient faillite les unes après les autres.

C’est pourquoi cette stratégie de réforme des marchés financiers et de dynamisation de l’économie, associée à une politique sociale visant à soutenir les classes les plus touchées par la crise, a permis de sortir le pays de la fameuse dépression.

Aujourd’hui, c’est le taux d’émission de gaz à effet de serre qui atteint des sommets, c’est la planète, la biodiversité et l’environnement qui sont en souffrance et c’est le réchauffement climatique qui ne cesse d’empirer, faisaient des dégâts toujours plus importants. D’où l’apparition du Green New Deal.

Il représente une solution d’urgence sous forme de multiples mesures qui permettront de faire face à la crise climatique actuelle et à l’inégalité des classes, les deux étant étroitement liés.

Cela fait déjà 20 ans que les experts et les scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur la situation du climat et son impact sur l’écosystème.

Et cela fait déjà 10 ans que les activistes internationaux, les associations et les organisations de défense de l’environnement réclament des mesures radicales et concrètes des gouvernements du monde entier pour améliorer la situation.

Le projet Green New Deal paraît certes (très) ambitieux et est largement critiqué, que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe, mais comme le paraissait ambitieux en son temps le New Deal de Roosevelt et comme il fut largement critiqué aussi.

Aussi, le moment est venu de faire quelque chose, d’agir, de prendre conscience que le monde va mal afin que les générations futures puissent vivre sur une planète saine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page