Le Fairphone, est-ce vraiment un smartphone durable et écolo ? - EcoBuddhism
le fairphone est il durable

Le Fairphone, est-ce vraiment un smartphone durable et écolo ?

Les smartphones et leur mode de production font l’objet de nombreuses polémiques. En effet, les matériaux dont ils sont constitués engendrent de la maltraitance infantile, des conflits armés et polluent la planète.

Sans parler de la méthode de recyclage qui est quasi inexistante.

L’entreprise Fairphone a été créée dans l’idée d’inventer une industrie du smartphone plus juste et écoresponsable, afin de trouver un équilibre entre la demande toujours croissante en termes de nouvelles technologies et l’impact écologique et humain.

Que penser de Fairphone ? La firme réussit-elle à atteindre sa mission éthique ? Comment un téléphone Fairphone est-il produit et comment se recycle-t-il ? Le Fairphone est-il réellement une solution durable dans l’industrie du téléphone ?

Comment le Fairphone est-il né ?

Quand le monde a commencé à réaliser que les matières premières des smartphones étaient issues de mines dans lesquelles travaillent les enfants, les militants ont porté haut et fort leur voix pour sensibiliser les consommateurs.

Alors que Samsung et Apple ont fait le choix de continuer à exploiter la nature et les êtres humains, un nouveau marché est apparu : celui d’une industrie du smartphone à l’image juste et éthique.

Fairphone est une entreprise néerlandaise, basée à Amsterdam, créée en janvier 2013 par Bas van Abel et son co-fondateur Miquel Ballester.

Leur éthique se fonde sur l’utilisation réfléchie des matières premières et notamment des minéraux issus des mines établies en République Démocratique du Congo.

En effet, c’est le lieu de conflits armés et du travail infantile forcé. Les objectifs de l’entreprise sont :

  • Une redistribution des bénéfices plus équitable
  • Le traçage de la provenance des composants
  • Le recyclage des anciens téléphones
  • Des smartphones qui consomment moins d’énergie et dont les pièces peuvent être remplacées et recyclées

Quelles sont les caractéristiques de durabilité du Fairphone ?

Le Fairphone en est actuellement à sa troisième version. La durabilité et l’éthique sont centrales tout au long du cycle du téléphone, de sa production à son recyclage.

Ces valeurs font partie des priorités de l’entreprise. Pour rappel, dans l’industrie des smartphones, lorsque l’on veut évaluer la durabilité il s’agit d’évaluer quatre domaines :

  • Le mode de production
  • La longévité
  • La modularité
  • La recyclabilité

Le mode de production de Fairphone

Il s’agit de tracer d’où proviennent les composants, où ils sont assemblés et distribués. Chez la plupart des grandes marques de smartphone, les matières premières viennent d’Afrique, d’Asie, ou sont fabriquées aux États-Unis ou en Asie. L’assemblage des produits a souvent lieu, lui aussi, en Asie du Sud-Est.

LIRE  Gaspillage alimentaire, impact environnemental et solutions.

Quant à la distribution, elle a généralement lieu sur tous les continents, là où la demande est présente. Pour mettre un smartphone sur le marché, il faut donc communément faire plusieurs fois le tour du monde.

En ce qui concerne Fairphone, son impact climatique est estimé à 39,5 kg d’équivalent de dioxyde de carbone, soit un peu plus de la moitié de l’empreinte carbone d’un iPhone 12. Sur ce nombre de 39,5, il faut savoir que 81% sont issus uniquement de la phase de production ( C’est-à-dire de l’exploitation minière des matières premières, jusqu’au jour où le Fairphone sort de l’usine).

Ce qui permet d’obtenir ce chiffre, c’est surtout que le Fairphone est vendu seulement en Europe pour le moment et ce sont des trains qui sont utilisés pour le transport des marchandises. On calcule ainsi qu’ils ont réussi à réduire leur impact en termes d’émissions liées au transport de 87%, ce qui est remarquable.

La remarquable modularité des Fairphones

La modularité, c’est ce qui permet à un produit de durer dans le temps, juste en remplaçant des pièces détachées. C’est un peu l’opposé de l’obsolescence programmée, puisque l’objectif ici est de garder un appareil le plus longtemps possible, en remplaçant des pièces lorsqu’elles ne fonctionnent plus.

Tous les autres constructeurs de smartphones n’envisagent pas cette perspective et si votre écran est défectueux par exemple, vous devrez racheter un nouveau smartphone.

En effet, toutes les pièces sont collées entre elles, de manière à ce qu’il soit irréalisable de les renouveler de façon individuelle. Le Fairphone, de son côté, est doté d’une modularité remarquable. Il faut en effet juste 8 minutes pour changer son écran et 8 secondes pour remplacer la batterie.

La longévité du Fairphone, un défi pour l’entreprise

Il s’agit de la durée maximale pendant laquelle on peut conserver le même téléphone. Fairphone est mis au défi par l’industrie des smartphones, et il cherche toujours à s’améliorer.

Des études ont démontré que le fait de remplacer simplement une pièce défectueuse permettait de réduire l’impact écologique et l’impact carbone d’un téléphone. En effet, dans le cas d’une caméra par exemple, l’appareil photo représente juste 6% de l’émission de CO2 du téléphone.

En toute logique, on comprend rapidement que d’acheter une nouvelle caméra sera plus écologique que de payer un téléphone tout entier. Fairphone est donc le meilleur sur le marché en termes de durabilité, même s’il a quelques efforts à faire. Effectivement, les téléphones sont garantis jusqu’à cinq ans, ce qui est déjà très bien.

Leur objectif à moyen terme serait de permettre à leurs clients de changer les pièces de leur Fairphone pendant 7 ans. Néanmoins, le système global, les logiciels et leur mise à jour rendent cette entreprise difficile. En effet, le monde des smartphones évolue continuellement et très rapidement.

LIRE  3 bonnes raisons d’acheter vos vêtements en seconde main

Il y a constamment de nouvelles mises à jour et fonctionnalités. Fairphone “nage à contre-courant” de cette tendance du “toujours plus vite”, ce qui rend l’élaboration d’un téléphone durable compliquée.

Selon Monique Lempers, Impact Innovation Director chez Fairphone, qui partage son expérience,

“Certains composants deviennent obsolètes avant que le produit Fairphone n’arrive en fin de vie. Nous devons ainsi trouver des solutions pour étendre le logiciel. C’est un défi incroyable”.

La recyclabilité du Fairphone, un exemple à suivre

Fairphone possède son propre réseau de recyclage et de réparation. Le but est de redonner vie aux pièces Fairphones qui peuvent être récupérées.

Par ailleurs, ils recherchent les meilleures solutions environnementales pour le recyclage des pièces de smartphones. Il faut néanmoins savoir que chez Fairphone, seuls 45,1% des matériaux sont recyclables, ce qui pourrait selon eux être amélioré. En effet, leur objectif ultime est d’atteindre un impact proche de zéro.

Néanmoins, si l’on compare Fairphone aux autres marques, il est le meilleur car c’est l’entreprise qui met un point d’honneur à recycler ses produits une fois qu’ils sont devenus obsolètes.

Quelle est l’éthique de l’entreprise Fairphone ?

fairphone

Sans aucun doute, Fairphone est l’entreprise la plus exemplaire sur le marché des smartphones. Quelles sont ses valeurs ?

La traçabilité des matières premières

Il s’agit d’une question centrale dans le milieu de la production de smartphones. Effectivement, les minéraux requis pour la construction de smartphones, comme l’or, le tungstène ou l’étain sont tous issus de l’extraction minière en République Démocratique du Congo.

Bien souvent, ce sont des enfants qui effectuent ce travail forcé et pénible. Ces mines sont notamment utilisées pour financer des conflits sanglants. Il faut le savoir, ce sont pour ces raisons que nos smartphones de grandes marques sont abordables financièrement.

Par conséquent, Fairphone a entrepris de trouver des sources plus fiables et éthiques, et donc de tracer l’origine des minéraux utilisés pour la production de ses téléphones.

En vérité, les conflits autour des minerais sont l’une des raisons premières de la naissance de Fairphone, dans un espoir de changer les conditions d’approvisionnement et que cette démarche influence les autres marques et la société en général. Néanmoins, ce point reste un grand défi, car les contacts changent régulièrement et les fournisseurs sont nombreux.

Ainsi, Fairphone reconnaît rencontrer des difficultés pour trouver des fournisseurs de minéraux qui ne soient pas impliqués dans les conflits au Congo.

La firme progresse constamment malgré ces difficultés liées au terrain. Par exemple, elle forme des coalitions avec d’autres entreprises (comme Tesla et Signify) afin de faire pression sur les chaînes d’approvisionnement. La marque agit ainsi dans le but d’œuvrer pour la suppression du travail infantile et pour offrir des conditions éthiques aux ouvriers des mines.

LIRE  Véganisme, pourquoi ce n'est peut être pas la solution...

Les salaires des ouvriers

À un autre niveau de la chaîne de production, en Chine, Fairphone a récemment mis en place une prime de salaire décente pour tous les employés de leur usine de production. Pour cela, il a juste augmenté le prix de son smartphone de 1,5 euros.

Peut-on changer le système en faisant partie du système ?

L’entreprise Fairphone accepte certaines remarques qui peuvent lui être faites, et cette problématique revient souvent. Le fondateur, Bas van Abel, dit dans un podcast que Fairphone fait de son mieux dans un système impérialiste et capitaliste absolument opposé à son sens de l’éthique.

En effet, toutes les grandes marques comme Apple ou Samsung exploitent et polluent à volonté, dans un monde de profit. Quant aux consommateurs, la majorité ferment les yeux. Ceci pour alimenter une croissance sans fin et remplir les poches des multimilliardaires.

Pour cette raison, le Fairphone est la meilleure option si vous souhaitez impérativement acheter un nouveau smartphone. Néanmoins la réalité reste prégnante. Effectivement, faire l’acquisition d’un téléphone éthique est un moindre mal, certes, mais ce n’est pas le moyen d’enrayer la crise climatique et l’exploitation des travailleurs.

Fairphone est une entreprise remarquable et exemplaire, dans le sens où elle est la seule à prôner des valeurs de qualité, de responsabilité et d’éthique dans le monde de la téléphonie mobile.

Selon Miquel Ballester, pour créer un téléphone vraiment juste, il faudrait envisager collectivement un système économique qui soit en dehors du capitalisme. Ceci passe, d’après lui, par l’entraide, la construction de mouvements et une démocratie collective solide.

Quel est l’avenir de Fairphone ?

Selon l’entreprise, Fairphone sera considéré dans le futur comme un fournisseur global de service, et non comme un simple fabricant de téléphone.

En effet, Fairphone propose un système global, qui va de la production jusqu’au recyclage, en prônant un état d’esprit, une éthique qui invite à prêter attention à son impact écologique.  « Ce n’est pas tellement lié au matériel que nous vendons, mais au service que nous rendons aux clients.

Vous pouvez servir plus de clients avec moins de choses. Tout ce que nous avons fait en ayant le produit le plus réparable et le plus durable, sera poussé encore plus loin.

Plus les téléphones seront réparables, moins cela nous coûtera d’argent de servir chaque client ». Voici les mots de Miquel Ballester, cofondateur de Fairphone, une entreprise responsable de ses marchandises et de leur impact écologique du début jusqu’à la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page